ATTENTION! Nous ne pouvons plus offrir les services de nutrition, travailleuse sociale et de psycho-éducation jusqu'à nouvel ordre.

Se préparer à devenir parent

Vous attendez un enfant. C’est bien beau, mais il n’existe pas de formation pour devenir parent. Vous vous demandez comment vous préparer à la venue de bébé, comment envisager ce nouveau chapitre de votre vie. Bref, que faut-il absolument savoir pour se préparer à la parentalité ?

10 pistes de réflexion pour vous aider à bâtir les fondations de votre nouvelle famille :

  1. Se rappeler qu’il n’existe pas de mode d’emploi

    Comment ont fait nos parents ou nos grands-parents ? Comment font nos amis ? Comment font les parents qu’on admire ? Il n’y a définitivement pas de réponse toute faite. La parentalité est ponctuée de choix, de moments magiques et de périodes difficiles. Elle est unique, tout comme votre enfant.

  2. Suivre des cours prénataux

    Les cours prénataux vous préparent aux phases importantes de la grossesse et à l’accouchement. Ils peuvent aussi aider à créer de la complicité entre les deux partenaires pendant cette période de grands changements.

  3. Faire un plan postnatal

    Un peu à l’image du plan de naissance, le plan postnatal permet de planifier les premiers mois de bébé et d’aborder des sujets essentiels avec votre partenaire. Un incontournable pour un quatrième trimestre en douceur !

  4. Créer son bottin de ressources

    Faites une liste de toutes les ressources locales qui pourraient être utiles et gardez ce carnet à portée de main. Inscrivez-y les coordonnées d’une consultante en allaitement ou en sommeil pour bébé, d’un ostéopathe spécialisé en pédiatrie, d’une physiothérapeute périnéale, de votre massothérapeute préféré, d’un pédiatre, d’une conseillère en portage, etc. Vous n’aurez pas à chercher trop loin si vous avez besoin de consulter un professionnel et vous vous sentirez bien entouré.

  5. Lire et se renseigner auprès de sources fiables

    Il est facile de se perdre sur le Web. Privilégiez des ressources fiables recommandées par vos professionnels de la santé. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à 2 ans constitue une ressource de base pour les parents, tandis que Naître et Grandir offre une panoplie d’articles rédigés par des spécialistes qui vous accompagnent lors des grandes étapes de développement de votre enfant.

  6. Mobiliser son réseau et demander de l’aide

    Il faut un village pour élever un enfant. Et c’est vrai ! Réfléchissez aux personnes clés dans votre entourage (parents, amis, etc.), à celles que vous souhaitez avoir autour de vous… et à celles que vous ne voulez pas.

    Vous pouvez aussi joindre un groupe de parents de votre région et participer à des ateliers ou des événements dédiés aux nouveaux parents.

    N’hésitez pas à demander de l’aide clairement lorsque vous en avez besoin.

  7. Revenir à la routine

    Quand ça va mal et qu’on manque de sommeil, il est difficile de faire la part des choses. Revenez à la routine et privilégiez les besoins de base (se nourrir, s’hydrater, se laver, dormir et s’occuper de bébé).

  8. Impliquer les deux partenaires dans la parentalité

    Les partenaires ne réagissent pas forcément de la même façon à la parentalité. Chacun doit se sentir impliqué dans les décisions, et ça commence dès la conception. Prenez le temps de discuter de vos valeurs, de l’éducation, de vos besoins et de vos attentes.

  9. Prévoir un budget bébé

    Planifier vos finances en ce qui concerne les besoins de l’enfant ainsi que vos besoins en tant que parent peut vous rassurer. L’exercice est parfois ardu, mais il aide à limiter les imprévus et le stress qui en découle.

  10. Garder des moments pour soi et pour son couple

    Prendre soin de soi physiquement et mentalement est l’une des premières choses qui sautent lorsqu’on se sent dépassé. Pourtant, c’est la base. Offrez-vous un moment en solo tous les jours et planifiez des moments de couple régulièrement, en les mettant à l’agenda.

Au-delà de tous les conseils, suivez votre intuition et faites-vous confiance. Attendez-vous à être déstabilisé, tiraillé, comblé, rempli de joie. Un peu de tout ça à la fois ! Cette histoire est la vôtre, et elle est déjà commencée.

Ça pourrait vous intéresser! Le sommeil des enfants et des parents

Retour vers notre blogue
chevron-downmenu-circle