ATTENTION! Nous ne pouvons plus offrir les services de nutrition, travailleuse sociale et de psycho-éducation jusqu'à nouvel ordre.

Préparer son 4e trimestre avec le plan post-partum

On demande souvent aux futurs parents de faire un plan de naissance, mais rarement un plan post-partum. Peu connu, cet outil devrait pourtant faire partie de la trousse des futurs parents. On démystifie le tout avec Kaella Charrette, accompagnante à la naissance et en post-partum.

Le plan post-partum, qu’est-ce que c’est ?

Le plan post-partum aide les parents à préparer les premiers mois de bébé et à organiser la vie de famille. « Bien souvent, on se concentre juste sur la naissance, mais après, on est renvoyés à la maison avec notre bébé et on ne sait plus quoi faire. On est en mode survie, on doit prendre soin de notre couple, on est fatigués », explique Kaella.

Selon elle, une bonne préparation est la clé à un quatrième trimestre en douceur. Il faut prendre le temps de se poser des questions, de discuter et de mettre nos réflexions sur papier.

Qui devrait faire un plan post-partum ?

La réponse risque de surprendre. Les futurs parents d’un premier bébé sont évidemment concernés, mais également ceux qui ont déjà des enfants. « Des parents qui attendent leur deuxième ou même leur troisième enfant en bénéficient grandement. Ils reconnaissent toute la valeur d’un postnatal bien préparé », précise Kaella. Les familles recomposées, qui vivent parfois des enjeux complexes, gagneraient à faire l’exercice avant la naissance.

« On veut mettre toutes les chances de notre côté pour que ça aille le mieux possible », ajoute celle qui est aussi éducatrice en périnatalité.

Les éléments clés

Voici quelques sujets abordés dans l’élaboration du plan de soutien :

  • Les repas (qui va cuisiner, faire l’épicerie ? A-t-on des plats préparés ?)
  • L’allaitement
  • Le contexte de covid-19 et les visites
  • Le ménage
  • Les soins des enfants et des animaux
  • Prendre soin de soi (qu’est-ce qui donne de l’énergie à chacun des partenaires ?)
  • Les activités de couple (qu’est-ce qui est important pour la relation ?)
  • Les rôles parentaux, les responsabilités familiales, le congé de maternité/paternité
  • Le sommeil (qui va se lever la nuit ? Où bébé va-t-il dormir ?)
  • Si ça ne va pas, qu’est-ce qu’on fait ? (santé mentale, santé physique, etc.)

Quand préparer son plan post-partum ?

On recommande de commencer son plan avec une accompagnante postnatale avant 37 semaines de grossesse. Habituellement, Kaella rencontre les couples entre la 35e et la 37e semaine pour élaborer le fameux document. « On y passe environ une heure et demie. Mon expertise permet de clarifier plusieurs enjeux et de proposer des pistes de solution », note-t-elle.

Le plan post-partum devrait donc être aussi important que le plan de naissance. Il est peut-être moins populaire, mais il est temps de lui accorder toute la place qui lui revient pour aider les familles à vivre une période postnatale plus sereine.

Demandez un accompagnement post-partum

Ça pourrait vous intéresser ! Le thalasso bain bébé

Retour vers notre blogue
chevron-downmenu-circle