Nos services étant essentiels, nous sommes ouverts !  Lire notre communiqué COVID-19

Le sommeil des enfants et des parents

Faites-vous partie des parents en manque de sommeil? Sachez que vous n’êtes pas seuls. Quand on sait que le manque de sommeil nuit à la vie familiale, personnelle et professionnelle, on comprend que les parents tentent d’améliorer leur sommeil et celui de leur marmaille. Mais que faire pour favoriser le sommeil des enfants et des parents?

Avant tout : il n’existe aucune solution miracle au sommeil et il est primordial de respecter vos valeurs. Si vous vous sentez dépassé par le sommeil de votre enfant ou le vôtre, une travailleuse sociale de notre équipe peut vous accompagner pour retrouver l’équilibre. Elle analysera votre situation et établira un plan d’intervention qui tiendra compte de vos valeurs et de votre réalité familiale.

Revoir son horaire

Autant pour l’enfant que pour le parent, éliminer certaines activités de l’horaire, surtout en soirée, peut avoir des effets bénéfiques sur le sommeil en donnant au corps le calme nécessaire pour s’endormir.

Remplir sa tasse des émotions

Parfois, l’enfant a simplement besoin de passer un peu de temps avec un parent. Il suffit de quelques minutes pour remplir sa tasse des émotions. Le pire que vous risquez en l’essayant est d’avoir passé un bon moment avec votre enfant!

Se vider la tête

On sait que l’exercice physique est bénéfique au sommeil. Il doit idéalement être pratiqué quelques heures avant le coucher pour éviter de nuire à l’endormissement. En complément ou comme alternative, prendre quelques minutes pour discuter de votre journée ou écrire dans un journal peut aussi permettre de se vider la tête et favoriser l’endormissement.

Avoir une bonne routine

Elle est reconnue pour favoriser le sommeil chez les enfants, mais les parents gagnent aussi à avoir une routine de sommeil constante. Répéter les mêmes gestes dans le même ordre est rassurant et rappelle à votre corps que le coucher s’en vient. Pour sentir les effets positifs de la routine, il est aussi important de la répéter à la même heure chaque jour.

Se coucher au bon moment

Connaissez-vous le train du sommeil? Il semble que lorsqu’on manque le train (qu’on compare à un cycle de sommeil), il faut attendre le suivant. Sachant qu’un cycle de sommeil dure entre 90 et 120 minutes, il est possible que de longues minutes passent avant l’endormissement. À ne pas négliger : chez certains enfants, les signes de fatigue ressemblent à un surplus d’énergie.

Se partager la tâche

Lorsque possible, partagez la tâche de vous lever la nuit et le matin avec votre partenaire. En sachant d’avance que ce n’est pas votre tour, vous risquez de mieux dormir!

Accepter l’aide

Lorsqu’on vous offre un moment de répit, acceptez! Apprenez également à demander de l’aide. Vous en sortirez gagnant, non seulement pour votre sommeil, mais dans toutes les sphères de votre vie.

Prenez rendez-vous avec une travailleuse sociale!

En lire plus sur le sujet :

Les avantages de la téléconsultation et des services à domicile

Références

CENTRE PÉDIATRIQUE INTERDISCIPLINAIRE DES TROUBLES DU SOMMEIL (CPITS) CHU SAINTE-JUSTINE. Hygiène du sommeil pour l’enfant de 2 à 12 ans : Information sur le sommeil destinée aux parents. 2018. www.chusj.org

NAÎTRE ET GRANDIR. Dossier : Mieux comprendre le sommeil. 2016. https://naitreetgrandir.com

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. De saines habitudes de sommeil pour votre bébé et votre enfant. 2017. www.soinsdenosenfants.cps.ca

Retour vers notre blogue
cartchevron-downmenu-circle