Nos services étant essentiels, nous sommes ouverts !  Lire notre communiqué COVID-19

Alimentation du bébé : intolérance ou allergie au lait

L’un des premiers gestes que vous aurez à faire après la naissance de votre bébé sera de le nourrir. Que vous choisissiez de le faire avec du lait maternel ou de la préparation pour nourrisson, la nutrition du bébé peut, dans certains cas, devenir un défi si votre bébé présente des symptômes d’allergie ou d’intolérance au lait. Il est important de consulter rapidement un professionnel de la santé si vous soupçonnez que votre enfant ne tolère pas bien le lait qu’il boit, puisqu’une allergie non diagnostiquée peut avoir des conséquences à long terme, comme un retard de croissance.

Le lait maternel et l’importance du soutien à l’allaitement

Le geste d’allaiter peut s’avérer facile pour plusieurs femmes. Cependant, quelques mères vivront des difficultés d’allaitement en lien avec la présence de certains aliments dans leur lait. En effet, bien que le lait maternel soit parfaitement adapté à votre bébé et que celui-ci ne puisse pas en être allergique, il est tout de même possible que votre bébé ait une allergie retardée, c’est-à-dire une allergie ou une intolérance à un aliment que vous avez consommé. Les symptômes les plus fréquents remarqués chez les bébés souffrant d’une allergie retardée sont les pleurs excessifs, le sang dans les selles, des vomissements en jet et le refus de s’alimenter de façon répétée.

Si vous pensez que votre bébé tolère mal un aliment que vous consommez, il est recommandé d’éliminer cet aliment de votre alimentation pour sept jours et d’observer le comportement de l’enfant. Après cette période, réintégrez l’aliment et surveillez si les symptômes reviennent chez votre bébé. Si les symptômes réapparaissent après avoir recommencé à consommer l’aliment mis en doute, c’est signe que votre bébé y réagit et vous devez le retirer de votre alimentation.

Dans un cas comme celui-ci, l’aide d’une nutritionniste-diététiste s’avère un atout majeur pour établir la liste complète des aliments que vous devrez arrêter de consommer afin de réduire ou éliminer les symptômes chez votre bébé. La nutritionniste-diététiste s’assurera également que les besoins nutritionnels de la mère, augmentés en raison de l’allaitement, sont bien comblés.

Et la préparation pour nourrisson?

Le bébé nourri à la préparation pour nourrisson peut également présenter des allergies ou intolérances sévères qui se manifestent notamment par un refus de boire, des vomissements en jet ou du sang dans les selles. Si vous pensez que votre bébé souffre d’intolérance ou d’allergie à son lait, il est important d’en discuter avec un médecin. Il pourra vous recommander une préparation hypoallergénique qui convient à votre bébé. Lorsqu’elles sont achetées sous ordonnance, les préparations hypoallergéniques sont remboursées par certains régimes d’assurance médicaments.

Prenez rendez-vous avec une nutritionniste-diététiste!

Consultez notre blogue : Les avantages de la téléconsultation et des services à domicile

Références

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Mieux vivre avec notre enfant. Allergies alimentaires. 2020. www.inspq.qc.ca

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Mieux vivre avec notre enfant. Les préparations commerciales pour nourrissons (lait commercial). 2020. www.inspq.qc.ca

NOS PETITS MANGEURS. Allergie au lait de vache. Novembre 2014. www.nospetitsmangeurs.org

Retour vers notre blogue
cartchevron-downmenu-circle